BASKET : Qui est Sekou Doumbouya ?

J’ai eu l’occasion d’assister au match de Pro B opposant le LMBC (Lille) et le PB86 (Poitiers) ce mardi 9 mai. Ce fut aussi l’occasion pour moi de rencontrer Sekou Doumbouya et d’en apprendre un peu plus sur lui. Portrait de la pépite du basket français. 
 
« C’est le travail qui paye »
Sekou Doumbouya, 2m05 (il devrait atteindre 2m08 d’ici la fin de sa croissance), est né le 23 décembre 2000 à Conakry en Guinée. Il a dans un premier temps testé le foot. Très bon, il a alors été approché par des clubs de haut niveau. Mais un jour il essaye le basket et accroche directement. Il a commencé en tant que Pivot, il savait manier le ballon et sa grande taille lui permettait de dunker dès sa première année de basket. Il a rapidement été courtisé par des centres de formation étrangers mais il a préféré rester en France.
En 2014 il intègre l’INSEP et est rapidement dans le cinq majeur. C’est la bas qu’il progressera le plus rapidement. Cependant, malgré les propositions plutôt alléchantes (Real, Barça…), il ne souhaite toujours pas partir à l’étranger. En effet, en France il a l’occasion de jouer et de faire parti des membres essentiels de l’équipe, tandis qu’à l’étranger il sera noyé parmi une foule de talent et aura moins de chance de jouer, notamment pendant les match. Voilà la raison essentielle de son choix de rester en France : le temps de jeu qui lui est accordé.
Apres deux ans au Centre Fédéral, il signe un contrat d’aspirant pro au PB86 (basket poitier 86) en Pro B et y évolue depuis maintenant 2 ans au poste d’ailier. Intégrer une équipe de pro B à 15 après seulement 3 ans de basket est un véritable exploit et c’est ce qui fait de lui un des plus grands espoirs du basket français. Evan Fournier, actuellement au poste d’arrière au Magic d’Orlando en NBA, a joué à Poitier durant deux saisons avant d’être drafté en 2012 par les Nuggets de Denver et ce à la vingtième position. Le joueur deviendra un des mentors de Sekou.
Poitier n’est peut être pas le meilleur club de pro B français mais c’est celui qui lui permet de s’améliorer un maximum. De plus, étant le joueur le plus jeune de l’équipe, Sekou a encore beaucoup de chose à prouver, notamment au coach Rudy Nelhomme, ce qui le force à se donner à 100%. L’intégration à l’équipe fut très rapide et malgré la différence d’âge avec les autres joueurs, l’ambiance est apparement plutôt bonne.
En avril 2016 il participe au tournoi de Bellegarde avec l’équipe de France U16. La performance de Sekou lors du premier match de la compétition (face à la Pologne) est à féliciter 32 points et 12 rebonds en 27 minutes de jeu ! Les bleuets termineront deuxième de la compétition derrière la Turquie, avec trois de leurs joueurs dans le cinq majeur du tournoi (dont Sekou).
Le 22 décembre dernier en Turquie, l’équipe de France de basket U18 a gagné le titre de Champion d’Europe des moins de 18 ans en battant la Lituanie (75-68). Sekou Doumbouya, sera encore une fois sélectionné parmi les cinq meilleurs joueurs de la compétition aux côtés de son coéquipier Frank Ntilikina (un autre espoir du basket français) et terminera troisième meilleur marqueur (premier des français) avec une moyenne de 17,8 points. Une expérience extraordinaire selon le jeune homme !
En dehors du basket, il est interne au lycée Isaac de l’étoile à Poitier, où il suit un bac professionnel transport et logistique. Malgré son avenir prometteur dans le monde du basket, il souhaite tout de même obtenir des diplômes. Cependant, à cause des nombreux déplacement durant la saison et à cause des entraînements, il n’assiste qu’à 3h ou 4h de cours par semaine.

Son objectif à long terme est de jouer en NBA. Il se présentera donc si tout se passe bien à la Draft 2019 et espérera intégrer l’équipe de ses rêves : les Chicago Bulls.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1