PORTRAIT : Mary-Astrid Collette, une mannequin qui nous ressemble !

 
Pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore, Mary-Astrid Collette est mannequin, bloggeuse et attaché de presse. Elle n’est pas squelettique et aime les croissants au beurre. En faite, elle est comme nous. Interview d’une mannequin qui nous ressemble !
 
As-tu toujours voulu être mannequin ?
Non pas du tout ! Je ne connaissais même pas le métier avant d’entrer dans ce milieu là !
 
Tu as toujours assumé tes rondeurs ou est-ce que tu as déjà voulu ressembler aux filles des magazines ?
J’arrive à shooter pour des magazines donc ce serait déplacé de ma part de dire que je souhaite leur ressembler car je connais les “stratagèmes” et tout le travail qu’il y a derrière une image de magazine. Je n’envie pas les autres filles, je ne trouve pas ça honnête par rapport à ce que je suis et comment je suis. J’ai des “rondeurs”, comme appelées dans le milieu, mais dans la vie réelle je suis considérée comme mince (mais musclée). Heureusement que j’ai des activités en dehors du mannequin pour me permettre de réaliser ce qu’est le quotidien en étant un peu détachée du monde de la mode !
 
À quels genres de problèmes tu as du faire face en postulant aux agences de mannequin ?
Au tout début je n’ai pas postulé, j’ai été “repérée” puis j’ai effectué des tests de photogénie qui m’ont fait rentrer dans l’agence avec laquelle j’ai commencé (mon agence mère de l’époque).J’ai toujours réussi à intégrer, par la suite, les agences que je visais. Je suis passée chez Idole, WM, et maintenant je préfère me concentrer sur mes agences commerciales comme Flag que j’aime beaucoup ou encore Contrebande. 
 
Malgrès ton succès, essuies tu toujours des refus à cause de ta taille ?
Succès est un bien grand mot 🙂 Disons que certains médias s’intéressent à ma position.
Je ne suis plus refusée à cause de ma taille car je ne suis plus envoyée sur des jobs ou castings qui demandent des mensurations qui ne me ressemblent pas. J’ai appris à dire non à certains boulots et à demander à mes agences de ne m’envoyer que sur les boulots potentiels. 
 
Tu tiens un blog en même temps que d’être mannequin, tu n’es pas trop débordée ?
Et je suis en plus attachée de presse 😉
 
Quels conseils donnerais à toutes les filles qui ne rentrent pas dans un jean taille 32/34 et qui font tout pour, même jusqu’à se mettre en danger?
D’aller acheter un énorme croissant au beurre et de se faire plaisir avec, de se faire plaisir au quotidien et d’arrêter de penser à des normes qui n’existent que dans les magazines. La vraie vie n’est pas là ! 
 
Ton indispensable mode ?
Un jean zara matelassé gris que j’adore par dessus tout, mon jean fétiche de RDV et de castings (qui commence à rendre l’âme malheureusement …)
 
Une icône mode ?
Patti Smith
 
Ou fais tu ton shopping ?
J’aime beaucoup All Saints, Kooples pour les tailleurs, Série noire à Lille qui est un shop multimarques de luxe (je n’achète pas mais j’adore cet endroit !). 
 

16 thoughts on “PORTRAIT : Mary-Astrid Collette, une mannequin qui nous ressemble !”

Leave a comment

Your email address will not be published.

0 Shares
Share
Tweet
Pin
+1